Derniers sujets
» Du blé si vous en voulez !
Sam 12 Juil 2014 - 3:24 par Elijyadum

» pour vous faire faire une découverte ^^
Mar 24 Juil 2012 - 11:22 par Lighting-flash

» Soirée taverne
Ven 20 Juil 2012 - 12:15 par Lighting-flash

» Miss & Mister AMAKNA !
Ven 20 Juil 2012 - 8:17 par Aion

» Venue d'une nouvelle
Jeu 19 Juil 2012 - 13:41 par Disdroy

» Disdroy ou la multiplication des ans
Mar 17 Juil 2012 - 19:51 par Tally-wa

» combat a sang et à mort!
Jeu 12 Juil 2012 - 20:56 par Lighting-flash

» Tableau de tous les métiers de la guilde
Sam 7 Juil 2012 - 0:31 par Lighting-flash

» news news news miaouhhhhh
Mar 26 Juin 2012 - 11:07 par Invoc-Obscure

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Les posteurs les plus actifs du mois

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Alliances
Guilde Estrella Farle
Flux RSS


MSN 


Mots-clés


naissance d'une sacrieuse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

vers une nouvelle vie (sanglante?)

Message  Sang-Merhcy le Lun 14 Fév 2011 - 21:06

elle arrivait près d'Astrub quand elle s'arrêta sur l'une des places marchandes. là, les commerçants en tous genres vendaient toutes sortes de choses. Sang-Mehrcy s'avança vers l’échoppe d'un vendeur de potions et de familiers. elle se pencha pour observer l'un des multiples pots. elle ne su pas lire ce qui était écrit tant le papier était jaunis.

-cette potion ne vous sera d'aucune utilité belle demoiselle! lança le marchand.

elle se tourna brusquement vers lui, l'oeil sévère et serra un peu plus ses poings.

- ne le prenez pas mal gente dame; dit-il encore, c'est que cette potion permet (parait-il) de rendre la beauté perdue. or, dans votre cas, je dois dire que vous n'en n'avez nul besoin. vous êtes belle à m'en faire perdre la tête et pourtant, je suis pas du genre à...
il s'interrompit en voyant arriver sa matrone qui fronçait les sourcils.

- gardez donc vos compliments pour votre femme. de plus, je n'avais pas l’intention d'acheter cette potion. je cherche tout à fait autre chose.

- ah! la demoiselle serait guerrière? une arme? un familier pour la compagnie? a moins que vous n'ayez déjà un galant pour faire la route et vous contez poésies et légendes?

- je voyage seule. et ma vie ne vous regarde pas. lâcha t-elle avec un regard assassin dans la direction du vieux vendeur qui la dégoûtait plus de en minute en minute.

qu'avait-il donc besoin de ressasser sa solitude. bien qu'elle désirait se montrer impassible, elle ne pouvait se mentir. oui, il y aurait toujours cette petite pointe de tristesse qui reviendrait à jamais. quand elle voyait deux jeunes gens des étoiles pleins les yeux ou s'embrasser avec tendresse, elle ne pouvait cacher sa tristesse. mais l'indifférence et la souffrance qui étaient ses armes reprenaient vite le dessus.

le marchand remarqua son trouble en s'en voulut soudainement:
- veuillez m’excusez, il est vrai que l'indiscrétion n'est pas souhaitable dans mon métier. pour me faire pardonner, accepterez vous de prendre avec vous un petit familier. je vous l'offre. en ce jour de fête tout le monde devrait être heureux. prenez celui de votre choix.
sa femme n'en cru pas ses oreilles! les prix de leurs familiers allaient du simple au double! et s'il elle choisissait le plus cher!?

Sang-Merhcy regarda tour à tour les petites bêtes. tous semblaient bien nourris et heureux. sauf, un petit chacha noir. il était à l'écart dans son grand carton. elle tendit les bras en sa direction et tout de suite, il lui lécha les doigts.

- il vous a adopté, prenez le, je sais que vous le traiterez bien. et je vous en prie, vous êtes encore jeune, souriez à la vie...

elle lui sourit et le remercia. finalement, ce vendeur n'était pas aussi mauvais qu'il le semblait. elle emmena le chacha avec elle et se promis de l'aimer. aimer? ce mot résonnait d'une façon étrange dans sa tête. elle regarda l'animal lové dans ses bras en ronronnant. et être aimé, cela ne lui était pas arrivé depuis combien de temps? combien d'années s'étaient-elles écoulées depuis qu'elle avait abandonnée son épée sur la colline? depuis qu'elle avait souffert et pleuré à en rendre jaloux ogrest? deux ans? et la plaie ne s'était toujours pas refermée.
oui, elle serait capable d'aimer cette petite bête. mais des personnes? accepter de nouveau la compagnie et l'amour d'autres gens? non, certainement pas! le chacha qui semblait lire dans ses pensées grogna comme pour l'avertir de ne pas retomber dans la mélancolie.

- t'as bien raison va! aller, on a encore de la route à faire pour atteindre notre but. ce soir nous dormons à astrub et puis nous verrons bien par la suite. dors petite bête. dors, je veille sur toi.

satisfait, le familier se mit encore plus en boule dans les bras de sa nouvelles maîtresse et s'endormit comme une masse. mais, il gardait toujours un oeil sur elle qui refusait de vivre depuis deux ans.

elle regarda le chacha, personne ne pouvait comprendre sa peine. personne ne pouvait plus rien pour elle depuis qu'elle était morte. depuis que le monde tournait sans elle. depuis qu'une partie d'elle était restée sur la colline.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
peu de gens comprennent réellement nos choix. encore moins les acceptent et pourtant, cela ne nous empêche pas de les réaliser...
avatar
Sang-Merhcy
Chevaucheur de bouftou royal

Messages : 188
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 24
Localisation : donjon bouftou

Feuille de personnage
Niveau du perso principal:
98/200  (98/200)
Personnages secondaires / mules:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

un mauvais signe?

Message  Sang-Merhcy le Lun 14 Fév 2011 - 22:17

le chacha sortit de sa cachette. il avait prit l'habitude de dormir dans la coiffe de Sang-Merhcy dès que celle-ci la retirait. et avec la chaleur qu'il faisait en cet été, il avait souvent la chance de la trouver vide. la jeune femme se réveilla sous les coup de langue râpeuse de l'animal. elle le caressa du plat de la main tant-dit qu'il se collait à elle. elle se leva enfin quand il commença à tirer sur la couverture. elle s'habilla alors pour descendre. il était arrivé la veille à madresdam dans une petite auberge. cela faisait aujourd'hui un an qu'ils faisaient route ensemble et elle fêtait ses 20 ans. trois ans qu'elle voyageait par mont et par vau sans jamais vraiment savoir où elle allait. toujours seule accompagnée de sa boule de poils. une fois en bas, l'aubergiste lui servit du pain et de la gelée à la fraise. son compagnon eu droit lui à un bol de laitlait. son repas terminé, elle déposa le montant de la nuitée sur la table et repartit chercher ses affaires.
une fois en dehors de la ville, elle marcha encore et encore là où l’horizon lui plaisait; et quand elle ne savait pas choisir elle laissait le petite bête le faire à sa place. ils partaient dorénavant vers le sud. peut-être atteindraient-ils brakmar? qui sait, ils avançaient le plus joyeusement qu'ils pouvaient à cause de la tristesse qui ne quittaient pas son regard.
après quelques heures de marche, ils tombèrent nez à nez avec un groupe de jeunes idiots écervelés qui semblaient s'amuser à martyriser une jeune paysanne. âgée de moins de 15 ans, elle n'étaient pas en mesure de s'opposer à ces deux gredins.

- Humhum... vous voulez de l'aide?

surpris, ils se tournèrent tous trois vers sang-mehrcy.

- qu'est-ce que tu veux la sacri? fous nous la paix! tu vois pas qu'on s'amuse? lança le sadida?
- ouais, t'as rien à faire ici avec ton chacha retourne chez ta mère! cria le iop.
- laissez cette jeune fille tranquille, elle ne vous a rien fait.
- mais c'est qu'elle donne des ordres...
- j'ai promis un jour de donner une leçon à tous ceux qui faisaient le mal sur cette terre. je vais devoir vous l'apprendre aussi je pense.


les deux compagnons sortirent leurs armes et se préparèrent au combat. Sang-Merhcy éloigna son chacha qui ne l'avait vu qu'une seule fois comme cela dans sa vie et prit peur. elle s'avança vers eux et leur infligea une petite dissolution histoire de les rafraîchir. mais le iop ne s'en laissa pas conter et enchaîna avec plusieurs coups d'épée qu'elle reçu en plein dans son armure. suivit le sadida qui l’éjecta au loin avec ses ronces. quand elle retomba à terre, elle sentit ses côtes lui brûler. la boule de poil qui vit les deux idiots s'approcher de sa chère et tendre fonça vers eux. il fut vite envoyé en l'air par le sadida. mais ne se releva pas. folle de rage, Sang-Merhcy fonça presque tête baissée et donna à ses adversaires plusieurs coups dont ils se souviendraient. en effet, le sadida ne se releva pas. son ami se pencha sur lui et ne voyant aucune réaction,prit ses jambes à son coup vers le loin. sang-Merhcy couru là où l'herbe s’affaissait sous le corps du chacha. il respirait et ouvrit même un oeil. elle déchira un pan de sa cape et l'enveloppa dedans avant de le mettre dans ses bras pour repartir.

-rentre chez toi, j'ai tué le sadida, l'autre va ramener du monde sans aucun doute.

la petite ne se fit pas prier prit la direction de sa maison. quant à Sang-Merhcy, elle s'écroula sur le sol. non, sa petite boule de poil ne pouvait pas l'abandonne maintenant. elle seule savait lui donner le courage et même un peu de joie de vivre. elle n'avait qu'elle! elle avait faillit à sa mission! elle avait tué! elle s'était promise de toujours laisser vivre ses adversaires pour leur donner une leçon. qu'ils aient honte d'eux et que cela soit encore plus dur à vivre et qu'ils en souffrent. qu'ils comprennent leurs fautes et se rachètent, elle serait puni de perdre un ami comme cette petite bête mais pas encore maintenant, elle , elle avait le droit de vivre! alors, elle se sacrifia! elle lui donna une part de sa vie, pour que l'animal qui n'avait jamais faillit puisse vivre. sous la fatigue de son acte, elle s'effondra plus encore et tomba allongée le visage dans l'herbe. il vivrait. elle, peu importait. elle s'était sacrifiée pour un être qui l'aimait réellement et elle ne le regrettait pas.
elle attendit donc mais la mort ne vain pas. alors elle contempla le ciel le chacha toujours dans ses bras. à présent, il dormait paisiblement. elle l'avait sauvé. son tour n'était pas venu c'est qu'elle n'avait pas fini sa tâche.
quand elle repartit, la tristesse dans son regard était plus grande qu'auparavant.





~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
peu de gens comprennent réellement nos choix. encore moins les acceptent et pourtant, cela ne nous empêche pas de les réaliser...
avatar
Sang-Merhcy
Chevaucheur de bouftou royal

Messages : 188
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 24
Localisation : donjon bouftou

Feuille de personnage
Niveau du perso principal:
98/200  (98/200)
Personnages secondaires / mules:

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum